Pour remplacer le dépôt existant et accompagner le développement du nouvel aéroport MAYA MAYA mis en service en 2010, la Société Nationale des Pétroles du Congo a lancé la construction d’un nouveau dépôt de kérosène. Ce nouveau dépôt d’une capacité de 12 000m³ exploitables (13 200m³ nominal) de JET A-1 permettra de répondre aux prévisions de croissance du transport aérien fret et passager dans les 30 prochaines années tout en assurant une autonomie minimale de 30 jours.

La conception du nouveau dépôt se base sur les dernières normes JIG en vigueur et comprend :

  • 6 réservoirs de capacité unitaire de 2 000m³
  • 3 postes de déchargement camion et 2 postes de chargement avitailleurs
  • 2 oléoréseaux bouclés de 1.5 km avec gare de raclage desservant 21 antennes sur le tarmac
  • 1 galerie technique sous le tarmac pour l’oléoréseau
  • 14 pompes de JET A-1
  • 2 lignes de filtration assurant une redondance
  • Réseau gravitaire de purge
  • Réservation pour l’approvisionnement futur du dépôt par pipeline
  • 2 stations gasoil pour le ravitaillement de la flotte des camions oléoserveurs et avitailleurs
  • Système et réseau de défense contre l’incendie
  • Système de télésurveillance et de contrôle d’accès
  • Contrôle et gestion automatisé par 1 automate de gestion et 1 automate de sécurité (650 entrées / sorties)
  • VRD – eaux huileuses
  • Bâtiments

 

INGENICA adjudicataire du contrat EPCM (Engineering Procurement Construction Management) accompagne la SNPC sur ce projet depuis les études (faisabilité, APS, APD) jusqu’à la mise en service en passant par la maîtrise des risques, l’assistance aux achats, le suivi des approvisionnements, le management de la construction.

Ce projet, prévu sur plusieurs années, comptabilise plus de 50 000h d’études englobant de nombreux corps de métier : sécurité, process, génie civil, chaudronnerie, tuyauterie, bâtiments, charpente, électricité-instrumentation-automatisme.